RVELATIONS

2014 news de la voiture à Air comprimé inventée par le français Guy Négre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2014 news de la voiture à Air comprimé inventée par le français Guy Négre

Message  OYABIO le Sam 12 Juil - 13:27

L'incroyable odyssée de la voiture à Air comprimé (Mini Cat) inventée par un français (Guy Négre) sera t-elle produite en 2014 chez Tata Motors en Inde,malgré les pressions des lobbies pétroliers... Vu l'ambiance, rien n'est moins sûr !

Voiture de rêve pour le bon peuple, qu'en ETAIT il en 2009, enquete de

http://www.cnetfrance.fr/cartech/voiture-air-comprime-problemes-39387094.htm

La voiture à air comprimé reste un mirage

Publié par Benoît Solivellas | jeudi 12 février 2009

3 commentaires
Imprimer

La voiture à air comprimé n'en finit pas d'arriver. Les questions sur la pertinence de cette technologie sont de plus en plus nombreuses et les réponses ne sont pas encourageantes.

La voiture à air comprimé reste un mirage

La voiture à air comprimé développée par la société MDI fait régulièrement parler d’elle dans la presse. Fondé en 1991 par Guy Nègre, MDI développe un moteur capable de fonctionner à l’air sous pression qui pourrait équiper des véhicules urbains. MDI va encore plus loin avec un projet de petites usines/concessionnaires réparties sur un territoire. Un concept écologiquement séduisant à de nombreux égards.

Mais pendant toutes ces années de développement, les annonces de commercialisation imminente et partenariats stratégiques se sont succédé mais n’ont jamais abouti. Le motif de ces échecs est parfois obscur, comme en 2003, lorsque MDI et la société Eolo ont suspendu leur contrat visant à fabriquer des voitures à air comprimé en Italie. Une usine a été construite mais aucune voiture n’est sortie de sa chaîne de production. Parmi les autres annonces sans suite, on trouve aussi un contrat avec la ville de Mexico pour équiper les taxis de la ville. La capitale mexicaine a finalement opté pour des Nissan électriques. Un nouvel espoir est né, il y a quelques mois, avec un nouveau partenariat conclu avec l’indien Tata Motors. Quant à la commercialisation de voitures en France, elle est une nouvelle fois repoussée à 2010.

mdi-airpod
MDI Airpod

Les lobbys pétroliers et automobiles sont régulièrement mis en avant pour expliquer les déboires de MDI. Rien ne peut prouver leur implication et leur réponse est invariablement la même : pourquoi devrions-nous nous méfier d’une technologie sans avenir ?
Pour tenter d’y voir plus clair, nous avons listé les problèmes que connaît la voiture à air comprimé de MDI.

- Autonomie limitée
A défaut de pouvoir tester les prototypes MDI (rares sont ceux qui ont pu l’essayer), nous nous sommes basés sur les résultats d’observateurs indépendants pour évaluer l’autonomie effective.
Selon nos sources, la MiniFlowAir de MDI peut parcourir entre 20 et 30 kilomètres le réservoir plein, contre 180 annoncés. Une approximation obtenue en tenant compte du rendement et de la puissance du moteur, de l’énergie stockée dans le réservoir et du poids du véhicule, en prenant une vitesse moyenne stabilisée de 70 km/h.
L’Ecole des Mines s’était penchée sur ce problème en 2003 et avait conclu à « une autonomie d’une quarantaine de kilomètres, lorsque l’on considère son fonctionnement en zone urbaine » à partir de simulations sur la MDI Cat. MDI en annonçait 60.
Dans les deux cas, nous sommes loin des 180 et des 60 km annoncés pour la MiniFlowAir.

- Problèmes de givre
Lorsque l’air sous pression se détend pour alimenter le moteur, sa température diminue considérablement (comme l’air sortant d’un aérosol) et provoque du givre dans les tubulures, ce qui entrave la circulation de l’air. Une solution efficace consiste à chauffer ces circuits en utilisant d’autre sources d’énergie (moteur essence ou batterie) mais le moteur à air comprimé perd alors un peu plus de son intérêt.

- Un réservoir imposant
L’air comprimé emmagasine peu d’énergie, il faut donc un grand volume pour une faible autonomie. Pour stocker l’équivalent, en terme d’énergie, d’un litre d’essence, il faut 200 litres d’air comprimé à 300 bars, soit à peu près le volume du réservoir de la MiniFlowAir. Une augmentation de la capacité du réservoir est donc difficilement envisageable.

Moins fondées mais néanmoins intéressantes, d’autres questions persistent à propos de la vulnérabilité des voitures construites (carrosserie en fibre de verre) et sur le bruit du moteur à vitesse élevée. Mais même en résolvant tous les problèmes techniques cités, la voiture à air comprimé conserve un rendement global médiocre et un bilan CO2 sans avantage - car il bien faut tenir compte de l’électricité utilisée par le compresseur remplissant le réservoir.

On aurait aimé croire à cette belle histoire d’air comprimé : le carburant de nos réservoirs remplacé par de l’air et les problèmes d’environnement balayés par cette innovation. Personne ne peut s’opposer en toute bonne foi à cet idéal écologique, mais il paraît difficilement accessible.
Faute de transparence et de preuves concrètes, la voiture à air comprimé reste aujourd’hui un mirage.

********************************************

mais qu'en est il en 2014 ?

http://www.mdi.lu/

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html
avatar
OYABIO
Admin

Messages : 1813
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum