RVELATIONS

La HIERARCHIE selon les WINGMAKERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La HIERARCHIE selon les WINGMAKERS

Message  OYABIO le Sam 19 Nov - 11:44

Source : http://www.wingmakers.com/downloads/frenchphil2.pdf

LE CHANGEMENT DE MODÈLE D’EXISTENCE
Philosophie des WingMakers - Chambre Deux

La conscience du Souverain Intégral est la destination vers la Réalité de la Source faisant
signe à l’intérieur de l’instrument humain. Parmi tous les égarements de la conscience humaine face à la Réalité de la Source, existe l’élimination des irrésistibles caractéristiques de la Réalité de la Source par l’application d’un mental rationnel et de la croyance persistante dans le langage limitatif provenant des contrôles externes de la Hiérarchie.

La Réalité de la Source, cachée derrière ce langage, est graduellement devenue
«éclairée» par les prophètes de votre monde, et a pris l’image du langage au lieu de l’expression de ses caractéristiques irrésistibles. Le langage est le fournisseur des limitations. C’est le jouet de la tyrannie et des pièges. Pratiquement toutes les entités dans l’univers spatio-temporel désirent conserver une dépendance envers la Hiérarchie qui s’étend entre l’individu et les irrésistibles caractéristiques de la Réalité de la Source. C’est la Hiérarchie qui utilise le langage comme forme de structure limitative, quoique de manière relative, elle puisse apparaître libératrice et conférant la prise en main individuelle.

La Réalité de la Source est la demeure de la Source. Elle danse à l’extérieur de la
structure de tous les langages. Elle est entière en soi, et a le singulier objectif de démontrer le potentiel collectif de toutes les espèces à l’intérieur de l’Univers de l’Intégralité. Elle est l’archétype de la perfection. Elle est porteuse de la conception innée et de la destiné ultime de chaque entité. SON essence est tellement au-delà de votre conception que la tendance de l’instrument humain est d’avoir recours aux langages externes - et finalement à la Hiérarchie - pour définir la Réalité de la Source.

La Hiérarchie, en fournissant le modèle d’existence évolution/sauveur, a tenté de guider
le développement de toutes les entités à travers tout l’Univers de l’Intégralité. La connexion entre l’individu et la Source est subtilement sapée par les couches de langage, les manipulations des systèmes de croyances, et les contrôles rituels conçus par la Hiérarchie pour intervenir entre l’essence spirituelle des entités et leur source, la Source.

Chaque individu doit se connaître pour être libéré de toutes dépendances externes. Cela
ne suppose pas qu’il ne doit pas avoir confiance aux autres ou de ne pas s’allier ensemble sous forme d’amitié ou de communauté. C’est seulement pour vous avertir que la vérité relative change constamment dans les mains de ceux qui désirent contrôler, et même si leurs motifs sont bien intentionnés, cela reste quand même une forme de contrôle. Lorsque la Hiérarchie retient l’information, les centres interprétatifs de la vérité relative se positionnent pour acquérir et maintenir le pouvoir plutôt que distribuer les moyens de prise en main individuelle qu’offre l’égalité avec la Source.

Il y a tellement de couches de vérité relative que si vous écoutez le langage, vous allez
presque abandonner votre propre pouvoir à la faveur des déclarations du langage. Le langage est séduisant pour l’ego dans sa course au pouvoir et au contrôle, autant qu’est l’inclinaison du mental à abandonner, à croire dans le langage externe. Ce langage peut séduire les individus peu soupçonneux à croire en des images ou des idées - réelles ou imaginaires - dans le but de maintenir ces individus en esclavage d’une vérité inférieure, ou de s’assurer leur soutien en la Hiérarchie même lorsque celle-ci n’a plus son utilité. Le temps approche rapidement où les voiles du contrôle à tous les niveaux de la Hiérarchie seront rendus désuets par les entités qui sont destinées à descendre ces voiles et qui permettront au pouvoir souverain de l’emporter sur le pouvoir hiérarchique.

Il y a des entités qui ont entrelacé leur existence future avec la planète Terre et
démontreront, à toutes les entités, à tous les niveaux d’expression, la vérité à propos de l’égalité avec la Source. L’objectif fondamental de la Hiérarchie sera d’enlever lentement ces barrières vis-à-vis de l’égalité de manière qu’elle apparaîtra le sauveur de la conscience plutôt que la gardienne de cette conscience. Il y a ceux qui sont présents qui s’assureront que le rideau tombe rapidement pour ceux qui sont prêts à être l’égal de la Source; et qui contourneront les chemins embrouillés de la Hiérarchie; et qui embrasseront leur divinité comme expression souveraine de la Réalité de la Source.

La Hiérarchie représente divers intérêts, perceptions de réalité, et motifs d’action. C’est
cette diversité qui fait que la Hiérarchie devient inefficace à conduire les individus vers leur statut d’égal à la Source. Cependant, cette diversité est également ce qui permet à la Hiérarchie d’attirer et d’éveiller, au début, un large nombre d’individus à leurs énergies spirituelles et à leurs centres intuitifs. Néanmoins, la Hiérarchie s’est piégée dans la diversité et s’est investie de spécialisations qui l’empêchent d’évoluer à partir de la difficile échelle de l’évolution, vers une joyeuse rivière de Lumière, qui elle est en alignement avec l’objectif des entités aidant à la prise en main individuelle par l’égalité avec la Source.

Le concept du sauveur provient des sentiments d’imperfection qui se soulèvent
constamment parmi la conscience collective de l’humanité à travers la mémoire génétique.

Ces sentiments ont un rapport avec la fragmentation de l’instrument humain et de sa maladresse - lorsque fragmenté - à pleinement saisir sa perspective d’intégralité, de ses origines divines et de s’accepter comme étant égal à la Source. Ainsi, il s’ensuit une recherche, apparemment sans fin, pour être sauvé d’une imperfection et d’une insécurité provenant de la fragmentation de cet instrument humain.

La motivation de la conscience évolutive provient du sentiment de ne pas être entier.
Tout particulièrement, le sentiment d’être déconnecté de la Source à cause du jugement
imparfait provoqué par la fragmentation de l’instrument humain. C’est par ces sensations que la fragmentation se perpétue pour toutes les espèces et se transmet par la mémoire génétique, laquelle est le fondement partagé entre tous les instruments humains. La mémoire génétique de l’espèce humaine est la seule plus puissante composante de la Hiérarchie qui s’est formée par les conditions de vie de l’instrument humain vivant dans un monde tridimensionnel et n’utilisant que ses cinq sens.

Lorsque à la naissance, une entité entre dans un instrument humain, elle est
immédiatement fragmentée en un éventail de perceptions et d’expressions physiques,
émotionnelles et mentales. À partir de ce moment, l’entité est soigneusement conditionnée à s’adapter, et à naviguer à l’intérieur de ce contexte tridimensionnel, avec ses cinq sens, sur la planète Terre. En effet, l’entité fragmente intentionnellement sa conscience afin d’expérimenter la séparation de l’intégralité.

Par cet état de séparation, l’entité s’handicape elle-même dans le but de vivre de
nouvelles expériences et de mieux comprendre le Plan Primordial, la Grande Vision de la
Source. Par une meilleure compréhension, l’entité peut, à travers l’instrument humain,
transformer le contexte tridimensionnel en un être éveillé, une composante intégrée dans
l’Univers de l’Intégralité. Cette magnifique et significative tentative produit l’envie chez
l’instrument humain de chercher son intégralité et d’expérimenter de nouveau sa connexion
divine à la Source.

Cette recherche, dans une large mesure, est le carburant qui conduit l’individu à
rechercher et à explorer le modèle d’existence évolution/sauveur. Elle fournit la motivation à
l’individu pour rechercher l’aide et la guidance d’un sous-groupe particulier de la Hiérarchie, et ainsi, développer un sentiment d’appartenance et d’unité, qui aide à catalyser une conscience grandissante de l’union sous-jacente entre l’instrument humain, la conscience de l’entité, l’Univers de l’Intégralité, l’Intelligence de la Source et la Source.

C’est pourquoi le modèle d’existence évolution/sauveur est une composante si
importante dans la Grande Expérimentation. C’est une étape où l’instrument humain développe un sentiment d’unité et d’appartenance. Un sentiment d’une relation ayant une vision grande et enveloppante. C’est pourquoi la Hiérarchie nourrit les sauveurs. C’est également pourquoi les sentiments d’imperfection et d’insécurité sont développés et nourris par la Hiérarchie. Ceux-ci accélèrent actuellement l’unification de l’humanité, laquelle en retour, accélèrera et conduira l’unification de l’humanité avec l’Univers de l’Intégralité.

Les chefs spirituels sont capables de scruter profondément au-dessous des apparences
de la réalité de la vie et expérimenter comment chaque forme de vie est reliée de manière si complexe, et comment ce composé de vie est intelligent au-delà de l’habileté de l’instrument humain à le percevoir et à l’exprimer. C’est à cause de ces conditions que les chefs spirituels ne peuvent qu’interpréter la réalité qu’à travers leurs habiletés personnelles à percevoir et à exprimer la dimension profonde et l’intelligence, sans limites, de la vie. Personne n’est capable d’énoncer clairement l’ampleur ni la dimension profonde de la vie avec l’outil qu’est le langage. Ils ne peuvent, tout au plus, que décrire leurs interprétations ou leurs impressions.

Chaque humain est capable, à divers degrés, de scruter au-dessous des apparences de
la réalité de la vie, de percevoir et d’exprimer leurs interprétations personnelles de l’Univers de l’Intégralité. Ils n’ont besoin que de temps et de l’intention pour développer leurs propres interprétations. Et c’est exactement ce que les grands chefs spirituels ont déclaré.

Le sens profond de la vie n’est pas exclusivement réservé à quelques élus.

La vie est une intelligence dynamique et évolutive qui s’exprime d’autant de façon qu’il y a de formes de vie. Aucune forme de vie ou espèce n’a l’exclusivité du portail dans l’Univers de l’Intégralité dans lequel la Source s’exprime dans toute sa majesté. Ce portail est partagé avec tous, car la Source est présente dans toutes choses.

Les grands chefs spirituels de la planète Terre ont tous, à leur manière, interprété
l’Univers de l’Intégralité ainsi que le rôle de l’humanité. Ainsi, leurs interprétations, parce qu’ils les énoncèrent avec autorité et profondeur, sont devenues les cibles de débats parmi divers sous-groupes de la Hiérarchie. Ce procédé de discussion et d’investigation crée une polarité de croyances. Des sympathisants émergent par la suite afin de défendre et d’embellir les interprétations de leur chef, tandis que d’autres maintiennent leurs croyances.

Cette méthode singulière de création de religion axée sur les interprétations de l’Univers
de l’Intégralité par un sauveur ou un prophète est unique à une espèce qui explore le modèle d’existence évolution/sauveur. Les chefs spirituels reconnus comme étant de grands prophètes ou sauveurs, ont fabriqué une vision de l’Univers de l’Intégralité qui dépasse la définition courante de la Hiérarchie. Ils ont créé un nouveau portail vers l’Univers de l’Intégralité et ont désiré partager leur vision, même si elle semblait ridicule ou fournissait matière à discussion.

Ces femmes et ces hommes étaient des passages pour l’humanité permettant
l’exploration de nouvelles facettes d’eux-mêmes. D’engager une part de leur âme ou de leur
conscience universelle était essentielle à ce moment particulier de leur cycle évolutif. Mais les interprétations des chefs sont trop souvent interprétées de nouveau par leurs disciples désirant créer une religion ou une secte, et la vision s’éloigne tranquillement dans les mains de la Hiérarchie où elle se dévitalise parce qu’elle est reliée à une structure massive qui veut la protéger et la promouvoir.

La Source est reliée aux individus et non aux organisations. Ainsi, la Hiérarchie n’a aucun
rapport essentiel ni dynamique avec la Source. La Hiérarchie est plutôt reliée à son désir
collectif d’aider, de servir, d’agir en fonction de permettre l’utilisation du pouvoir dans la
direction de la vision de son chef. En soi, ce n’est pas mauvais ou malencontreux. Ceci fait parti du Plan Primordial dans le but d’un déploiement de la conscience de la Source vers l’entité, et de l’entité vers la Source Collective. C’est la spirale de réalisation faisant naître l’intégralité et la beauté à l’intérieur de l’Intelligence de la Source. Ce que la Hiérarchie a vaguement nommé Esprit est le mot symbolisant le plus l’Intelligence de la Source.

L’Intelligence de la Source est le prolongement de la Source habitant tous les champs vibratoires. Elle est l’émissaire de la Source entrelacée dans la Hiérarchie et lui servant de contrepoids. L’Intelligence de la Source est le facteur d’intégralité et d’alignement. Elle s’assure que la Hiérarchie réalise son objectif à l’intérieur du Plan Primordial. L’Intelligence de la Source est en effet la « scientifique » qui surveille la Grande Expérimentation et elle établit les critères, sélectionne les variables, contrôle les résultats, et elle évalue les alternatives dans le laboratoire du temps et de l’espace.

La Grande Expérimentation est la transformation et l’expansion continues de
l’Intelligence de la Source à travers toutes les entités, dans toutes les dimensions d’existence.

C’est l’objectif de la Grande Expérimentation de tester différents modèles d’existence afin de déterminer, avec une certitude relative, quel modèle est le plus apte d’unifier la conscience sans empiéter sur la souveraineté de l’entité et de la Source. La Grande Expérimentation se compose de plusieurs étapes distinctes s’emboîtant et conduisant au Grand Mystère. Plusieurs de ces différentes étapes sont simultanément vécues à l’intérieur de l’univers spatio-temporel afin de préparer l’univers à l’expansion imminente de la Réalité de la Source dans toutes les dimensions existentielles.

Dans le cas de la planète Terre, c’est l’étape d’existence qui promulgue la connexion
claire de la conscience individuelle aux irrésistibles caractéristiques de la Réalité de la Source, sans aucune intervention de la Hiérarchie. C’est le moment où les fables et les mythes de l’histoire deviennent visibles et reconnues pour ce qu’elles sont et ont toujours été. C’est le temps où le langage sera transformé en une nouvelle forme de communication qui expose les irrésistibles caractéristiques de la Réalité de la Source d’une manière artistique où l’énergie et les vibrations briseront toutes les barrières contrôlantes.

Il est temps de reconnaître que la Hiérarchie s’étend à travers tout le cosmos. Elle a des
embranchements qui proviennent de tous les systèmes solaires, de toutes les dimensions; et pratiquement toutes les formes de vie sont les « feuilles » de cet arbre cosmologique. La
Hiérarchie constitue le grand endoctrinement des espèces, des esprits, des planètes, et des
étoiles tels qu’ils évoluent dans les branches de l’arbre. Ainsi, la Hiérarchie consiste en un
ensemble externe qui désire investir leurs énergies dans le soutien d’un sous-groupe niché
quelque part dans la plus grande de toutes les structures - la Hiérarchie. Servir est le motif
opérationnel de la Hiérarchie, et dans plusieurs cas, ce motif se traduit dans le concept du
sauveur et dans l’organisation universelle du professeur-élève.

La Hiérarchie se compose d’entités ayant diverses motivations, qui ont regroupé leur
énergie en sous-groupes. Ces sous-groupes sont des branches indépendantes d’un vaste arbre cosmologique - une structure qui englobe toutes choses à l’extérieur de la Réalité de la Source.

Les racines de l’arbre sont rattachées dans le sol de la mémoire génétique et de l’identité
inconsciente. À la base de l’arbre poussent les branches les plus vieilles, représentant les
religions indigènes de l’espèce. Les branches du milieu représentent les religions et institutions orthodoxes, tandis que les branches les plus élevées représentent les systèmes de croyances modernes qui émergent depuis peu dans l’univers. L’arbre en entier, par définition, est la Hiérarchie, et sa semence fut initialement conçue, plantée et nourrie par l’Intelligence de la Source dans le but de stimuler la Grande Expérimentation. C’est l’expérimentation transformationnelle versus l’évolution.

L’évolution est un processus ardu et continu de changement de position à l’intérieur de la hiérarchie - évaluant toujours votre position actuelle par rapport à une nouvelle position qui vous appelle. La transformation est simplement la reconnaissance qu’il existe des voies rapides contournant la Hiérarchie et qui conduisent à la maîtrise souveraine plutôt que l’interdépendance avec un sauveur et que l’accès à ces nouvelles voies rapides se fait par l’expérimentation directe de la vibration-tonalité de l’égalité présente dans toutes les entités.

Cette vibration-tonalité ne fait pas référence à la musique des sphères ni à la vibration de
l’esprit voyageant dans l’univers en résonance avec l’intention de la Source, même si elle est communément perçue ainsi. C’est la vibration qui contient les trois principes de l’expérience transformationnelle: Relation avec l’Univers par la gratitude, Observation de la Source en toutes choses et Soutien à la vie. L’application de ces trois principes de vie, en une équation spécifique de conduite, sépare l’entité des éléments contrôleurs de la Hiérarchie.

Comment la Hiérarchie peut-elle agir dans son rôle de centre d’interprétation de la vérité
sans manipuler les entités, et ainsi, obscurcir leur libre-arbitre? La Grande Expérimentation fut conçue avec le libre-arbitre comme méthode primaire de collecte d’informations authentiques,pouvant êtres utilisés à l’expansion de la Réalité de la Source dans toutes les dimensions existentielles. Le libre-arbitre est le fil de l’authenticité qui donne de la valeur aux divers tests à l’intérieur de la Grande Expérimentation. La Hiérarchie, ni aucune autre structure externe, ne compromettent le libre-arbitre. Seule l’entité peut choisir sa réalité, et c’est le principe fondamental du libre-arbitre. Le libre-arbitre n’est pas obscurci seulement parce que d’autres réalités ou vérités relatives lui s’ont présentées.

C’est le choix de l’entité de s’investir dans d’autres réalités externes au lieu de fouiller dans ses propres ressources et de créer ainsi une réalité souveraine, qui retardent sa réalisation d’égalité avec la Source. La valeur du libre-arbitre augmente toujours lorsque vous vous dirigez vers la souveraineté, et de la même façon, diminue lorsque vous vous dirigez vers des dépendances externes. Le choix entre la souveraineté et la dépendance externes est la base du libre-arbitre, et il n’existe pas de structure ou source externe qui peuvent éliminer ce choix de base. C’est un choix intérieur qui, peu importe les circonstances extérieures, ne peut être démenti par aucune source externe.

L’Univers de l’Intégralité englobe toutes les dimensions (incluant la Réalité de la Source),
et par conséquent, toutes les réalités y sont incluses. Dans cette incompréhensible diversité, une structure est fournie à chaque entité et cette structure définit leur libre-arbitre selon leur relation avec la Réalité de la Source. Chacune de ces structures varie dans la latitude de choix, mais chacune est connectée à la superstructure de la Hiérarchie. La réalité sans structure de la Réalité de la Source est l’endroit où fut initialement conçu le libre-arbitre, et lorsque ce principe s’est répandu dans l’univers spatio-temporel en tant que fil de l’authenticité, il est devenu de plus en plus dépendant de la reconnaissance, par l’entité, de son intégralité dans sa relationavec l’Intelligence de la Source.

Parce que l’entité est fragmentée en plusieurs parties, sa compréhension du libre-arbitre
est limitée à ce que la Hiérarchie la restreint à savoir. Car si l’entité était consciente et entière, réalisant sa souveraine intégralité, le principe du libre-arbitre serait une forme de structure inutile, comme faire un feu en plein été pour se réchauffer. Lorsque les entités ne connaissent pas leur intégralité, la structure apparaît comme une forme de sécurité imposée par soi-même. À travers ce développement continu d’un univers structuré et organisé, les entités définissent leurs bordures - leurs limites - à travers l’expression de leur insécurité. Ils deviennent les pièces de leur intégralité, telles les pièces d’un très beau vitrail apportant, chacune d’elle, une partie de cette beauté.

Si vous pouviez percevoir l’origine de votre existence, vous pourriez incontestablement voir l’immensité de l’entité. Si vous pouviez percer les voiles qui recouvrent votre destiné, vous pourriez comprendre les grandes perspectives qui vous attendent. Entre ces deux points-l’origine et la destiné - l’entité est constamment le récipient vibrant de l’Intelligence de la Source. Elle s’est volontairement autorisée l’exploration des univers spatio-temporels comme une représentante de la Source. Par conséquent, même si la Hiérarchie semble obscurcir la compréhension de l’entité face à son intégralité, c’est l’entité qui s’est soumise, par choix, à écouter le langage de la limitation, les déclarations externes et fut séduite par le modèle évolution/sauveur.

Pourquoi la Hiérarchie n’a pas fourni l’alternative du modèle transformation/maîtrise et
permis à l’entité de choisir, et ainsi, vraiment exercer son libre-arbitre? C’est parce que la
Hiérarchie, comme beaucoup d’entités, ne connaît pas son intégralité. Ses fragments ou sous groupes sont complètement dévoués aux limitations.

Lorsqu’il y a des limitations qui définissent et limitent, existe également une structure. Là où existe une structure profondément enracinée, existe une subtile croyance que la transformation est impossible. Naturellement, l’univers spatiotemporel se conformant à la matrice de projection des croyances, retire de la réalité de la Hiérarchie, le concept de la transformation.

Ainsi, la Hiérarchie est incapable de conceptualiser avec précision le modèle d’existence
transformation/maîtrise, laissant l’entité s’informer seule des alternatives existantes provenant de l’Intelligence de la Source. La Hiérarchie n’est pas responsable de ces conditions, chaque entité l’est.

Le modèle dominant transformation/maîtrise de l’Intelligence de la Source est
primordial. Il existait avant la Hiérarchie. C’est l’entité qui a choisi d’explorer le modèle
d’existence de la Hiérarchie dans le but de participer à la Grande Expérimentation et d’assister à l’émergence du modèle d’existence synthétisé.

La Hiérarchie est une force manipulatrice tout à fait bénigne, et représente simplement un ingrédient clé à la recette de l’Intégralité qui encourage l’entité à rechercher au-delà de son rôle de récipient vibrant d’Intelligence de la Source, en devenant le raccordement à l’expansion de la Réalité de la Source dans les univers spatio-temporels.

Il existe une vieille croyance, provenant de la Hiérarchie, que les univers spatio-temporels
s’élèveront dans la Réalité de la Source et que l’instrument humain d’amour accompagnera ce procédé ascensionnel. Cependant, c’est la Réalité de la Source qui, par son expansion, englobe les univers spatio-temporels dans le but d’aligner toutes les entités dans le modèle d’existence synthétisé.

L’Intelligence de la Source retire les voiles qui cache la vraie signification du modèle d’expression qu’est l’entité dans les univers spatio-temporels. Lorsque cela arrivera, l’entité possèdera l’égalité à la Source dans toutes les dimensions et champs vibratoires, et ses composantes seront unies pour l’expression complète de ses perspectives souveraines.

Cette transformation de l’entité est le chemin vers l’Intégralité et la reconnaissance que le
modèle d’expression qu’est l’entité est un composé de formes et de non forme qui sont unifiées en une énergie, une conscience. Lorsque les fragments sont alignés et connectés, l’entité devient l’instrument qui facilite l’expansion de la Réalité de la Source. Ainsi, l’entité ne s’élève pas des univers spatio-temporels, mais fusionne plutôt en un état d’intégralité où son expression souveraine peut assister l’expansion, ou dans un contexte différent, la descente, de la Réalité de la Source dans les univers spatio-temporels.

L’ascension est souvent interprétée comme la finalité naturelle de l’évolution. Que les
systèmes planétaires et leurs espèces évoluent jusqu’au point où ils s’élèvent de la limitation, et qu’éventuellement, les univers spatio-temporels vont se déployer dans la Réalité de la Source et cesseront d’exister en tant que champs vibratoires. C’est actuellement tout à fait le contraire. La Réalité de la Source descend. Ceci comprend toutes choses, et c’est l’intention de la Réalité de la Source de se dilater et non de se retirer. L’entité se transforme à l’intégralité dans le cadre des univers spatio-temporels, et ainsi, devient l’accessoire de l’intention de la Réalité de la Source dans son expansion.

Pouvez-vous voir la perfection de ce Plan Primordial? Pouvez-vous sentir le changement
de la matrice dans laquelle votre réalité est moulée? Ne pouvez-vous pas également
comprendre que vous, les instruments humains, êtes des composantes individualisées en un
simple point d’énergie pure, vivant simultanément à plusieurs endroits dans plusieurs
dimensions? Le lieu de transformation se trouve seulement à l’intérieur de l’entité, où le Soi sans forme peut y pénétrer et s’entretenir avec ses diverses formes. Le sans forme est le Surveillant Éternel vivant derrière le voile de la forme et de la compréhension, attirant la sagesse du temps provenant du réservoir des planètes. C’est le point d’origine d’où circule l’Intelligence de la Source.

Le Surveillant Éternel est le seul vrai centre d’interprétation pour l’entité. C’est le seul
système de guidance stable qui peut propulser l’entité vers son intégralité. Ainsi, l’entité est composée d’une identité sans forme d’Intelligence de la Source et d’une identité formée
d’énergie densifiée. Tandis que l’identité sans forme est unie, la forme densifiée est divisée en plusieurs fragments d’expression qui isolent sa conscience en îlots de perception et d’expression. La dénégation de l’entité face à sa vaste et glorieuse nature existentielle est le résultat découlant de ces conditions.

Dans l’instrument humain, l’entité est, dans une large mesure, silencieuse et impassible.
Elle apparaît comme un chuchotement éphémère d’allégresse qui vous touche comme le vent des montagnes. Elle est tranquille comme la profondeur des océans. De plus, l’entité revient dans l’univers spatio-temporel comme un précurseur de l’expansion de la Réalité de la Source. Elle commence à se faire connaître telle qu’elle est. Plusieurs sentent s’approcher l’ombre de leur entité. Ils consignent toutes sortes de définition à cette « ombre », croyant rarement qu’elle est le porte-flambeau de leur Soi complet. C’est là que tous leurs voeux de loyauté, toutes les cérémonies d’amour, et tous les sentiments d’espoir doivent êtres centralisés et remis à l’entité souveraine que nous sommes tous.

La raison principale qui fait que le modèle d’existence évolution/sauveur de la Hiérarchie
est si irrésistible, c’est parce que la perception du Soi complet de l’entité est fragmentée. Le Surveillant Éternel, résidant à l’intérieur de l’instrument humain, apparaît illusoire au mental conditionné au spatio-temporel. De plus, c’est ce mental qui essaye de chercher et d’atteindre cette subtile vibration d’égalité avec la Source, vibration qui sera allumée pour toujours par l’intelligence de la Source. Néanmoins, le mental est trop conditionné et dépourvu pour comprendre l’éventail complet de l’entité existant au-delà de l’ombre de l’intuition. C’est pour cette raison que l’espèce explore le modèle d’existence évolution/sauveur. L’espèce n’a que peu ou pas de conception de son intégralité, et requiert un sauveur et le procédé d’acclimatation à l’évolution afin de lui apporter la sécurité et la joie.

C’est une condition naturelle d’une espèce évolutive d’avoir le désir, implanté par la
Hiérarchie, d’être sauvée et d’être un sauveur. Cette condition est le résultat d’une organisation de l’univers professeur-étudiant. C’est un cube de construction évolutif et l’essence même de l’existence structurelle de la Hiérarchie. Tandis que certaines espèces ont recours au modèle de la survie pour catalyser leurs progrès évolutifs, d’autres espèces ont recours aux modèles du sauveur ou d’être sauvées. Le modèle du sauveur est une expression d’entités souveraines préoccupées par le procédé évolutif, il n’est pas limité au contexte religieux, mais s’applique vraiment à toutes les facettes de la vie de chacun.

Parce qu’il existe des vérités relatives, il existe également des libertés relatives. Si vous
évoluez à travers le procédé hiérarchique, vous gagnerez une sensation toujours grandissante de liberté, mais vous serez encore contrôlé par les vibrations externes tels que le langage, les formes-pensées, les fréquences de couleurs et de sons, et les artéfacts apparemment ineffaçables de la mémoire génétique. Tous ces éléments font que l’instrument humain, sentant une inégalité entre lui et la Source, a confiance dans la Hiérarchie. L’Équation sous-jacente du procédé évolutif est l’instrument humain + la Hiérarchie = Connexion avec Dieu. Dans le cas du procédé transformationnel, c’est l’entité + l’Intelligence de la Source = égalité avec la Source.

L’Intelligence de la Source, quoiqu’elle se manifeste généralement en vibration d’égalité,
est sujette à la volonté de la Source, et comme l’intention de la Source change à travers les
diverses étapes de la Grande Expérimentation, l’Intelligence de la Source change également sa forme de manifestation. Ce changement se réalise présentement dans les mondes spatiaux et temporels parce que la Source commence à préparer le terrain pour l’intégration des deux modèles d’existence primaires (évolution/sauveur et transformation/maîtrise) à l’intérieur de la Grande Expérimentation.

Le temps est venu d’intégrer le modèle dominant de la Hiérarchie (évolution/sauveur)
avec le modèle dominant de l’Intelligence de la Source (transformation/maîtrise). Cette
intégration ne peut être atteinte qu’au niveau de l’entité. Elle ne peut être possible dans le
contexte de l’instrument humain ni dans celui d’un aspect de la Hiérarchie. Seule l’entité -
l’intégralité de la souveraineté multidimensionnelle empreinte de l’Intelligence de la Source peut faciliter et pleinement expérimenter l’intégration de ces deux modèles d’existence.

Cette forme d’intégration survient lorsque l’entité explore pleinement les deux modèles et
développe un modèle synthétisé qui situe l’entité dans un rôle interne de sauveur pour se «
sauver » elle-même, et de ne plus compter sur une aide extérieure pour exécuter cette tâche libératrice. Cet acte d’autosuffisance commence par l’intégration de l’image du sauveur avec la réalisation de la maîtrise. La prochaine étape est d’intégrer l’avancement continu temporel du modèle évolutif avec l’acceptation réalisatrice du modèle transformationnel. Cette étape est accomplie lorsque l’entité est parfaitement convaincue que l’expérimentation et l’utilisation de son intégralité peuvent survenir seulement lorsqu’elle est complètement détachée des diverses structures de la Hiérarchie.

Pendant que l’entité assume son rôle de libération personnelle, il ne faut pas fuir ou éviter
la Hiérarchie. La Hiérarchie est un merveilleux instrument. Elle est le symbole du corps de la
Source, LUI permettant de se submerger à l’intérieur des univers spatio-temporels de manière similaire à l’instrument humain qui permet à l’entité de fonctionner à l’extérieur de la Réalité de la Source.

La Hiérarchie est le véhicule de la transformation même lorsqu’elle étouffe l’information et garde les espèces dans l’obéissance de ses mains contrôlantes. Elle est une partie d’une ancienne formule préparant un nouvel univers pour le modèle d’existence synthétisé et de ses membres dans l’Univers de l’Intégralité.

Les actions combinées, de se détacher de la Hiérarchie et d’être son propre sauveur,
amorcent la manifestation du modèle synthétisé. Ce modèle synthétisé est le prochain résultat de la Grande Expérimentation, et dans certains champs vibratoires de l’univers
multidimensionnel, il existe des entités qui expérimentent vraiment cette étape expérimentale et qui sont les précurseurs du modèle de l’entité de la Source individualisée.
Ces entités sont conçues spécifiquement pour transmettre cette expérience future en
symboles de communication et en principes de vie facilitant le raccordement des deux modèles d’existence. Au-delà de la conception et de la construction initiales de ces « raccordements », ces entités resteront inconnues. Si elles devaient en faire plus, elles deviendraient des appareils de la Hiérarchie et leurs missions seraient compromises.

Ces Entités Souveraines ne sont pas présentes dans l’univers spatio-temporel pour être
des professeurs conventionnels. Elles sont présentes pour être les catalyseurs et conceptrices. Elles sont présentes afin de s’assurer que l’Intelligence de la Source puisse balancer la force dominante de la Hiérarchie et son modèle d’existence évolution/sauveur. Elles ne créeront pas un nouveau système de croyances. Elles vont plutôt se concentrer au développement de nouveaux symboles de communication à travers diverses formes d’art facilitant le détachement des entités des aspects contrôleurs de la Hiérarchie. Les Entités Souveraines vont également démontrer l’aisance naturelle à entrelacer les deux modèles primaires de l’existence dans un modèle synthétisé.

Dans l’époque du développement humain qui s’approche, les entités vont collectivement
concevoir de nouvelles voies au-delà du modèle d’existence synthétisé permettant à une
nouvelle Hiérarchie de se construire et qui sera façonnée à partir des informations de
l’Intelligence de la Source. Cette nouvelle Hiérarchie sera moulée à partir des connaissances
obtenues lors de la Grande Expérimentation dans les univers spatio-temporels, et le cycle
cosmique se régénèrera lui-même dans un nouveau champ vibratoire et une nouvelle existence. Ce nouveau modèle d’existence est sans définition, il n’y a pas de mots pour le décrire. Même les grandes lignes de cette nouvelle forme d’existence qui émergera du modèle synthétisé de votre futur ne peuvent êtres exprimés.

Les WingMakers sont les Entités Souveraines qui transformeront les univers spatiotemporels, d’une échelle de conscience à l’inclusion de la Réalité de la Source. En d’autres termes, la Réalité de la Source s’étendra dans les univers spatio-temporels, et toutes les formes de vie qui y habitent expérimenteront cette expansion à travers la nouvelle structure hiérarchique complètement alignée avec l’Intelligence de la Source. Ce que certain ont appelé « le paradis sur terre » est simplement un faible écho de ce temps futur imminent. Ce qui se dirige vraiment sur les univers spatio-temporels est l’expansion de la Réalité de la Source par l’accessibilité à l’information de l’Intelligence de la Source pour toutes les entités sans égard à la forme ou à la structure.

Lorsque cette accessibilité sera complétée et les Codes-Source pleinement activées,
toutes les entités feront parties d’une nouvelle structure cosmologique. La nouvelle structure invoquera le prochain modèle d’existence, lequel est déjà développé à l’intérieur de la Réalité de la Source par l’Intelligence de la Source et les Entités Souveraines. Ce qui est actuellement activé dans cet univers spatio-temporel est la préparation de base pour ces changements de modèle d’existence. Plus spécifiquement, sur la planète Terre, ces modèles d’existence se dérouleront simultanément dans les prochaines époques. Comme toujours, c’est l’entité qui choisira parmi ces modèles, lequel il désirera adopter comme réalité.

Ces divers modèles d’existence surviendront généralement en séquences
prédéterminées, mais pas nécessairement dans une période de temps prédéterminée. La
séquence d’expansion de la Réalité de la Source est: La création par l’intelligence de la Source de nouveaux champs vibratoires; Le développement continu d’une Hiérarchie construite par les entités pour agir comme superstructure de la nouvelle création; L’émergence provenant de la Hiérarchie d’un nouveau modèle d’existence dominant, en l’occurrence, le modèle évolution/sauveur; L’introduction du modèle d’existence provenant de l’Intelligence de la Source, en l’occurrence, le modèle transformation/maîtrise; Le mélange de ces deux modèles formant un modèle synthétisé d’égalité avec la Source; Et finalement, l’expansion de la Réalité de la Source et l’inclusion de toutes les dimensions et de toutes les entités.

Lorsque les séquences du Plan Primordial seront complétées, le procédé, et tout ce qui
aura été appris par l’Intelligence de la Source, seront reconfigurés et un autre élément du Plan Primordial, qui n’est pas encore connu à ce stade même par l’Intelligence de la Source, sera révélé. Le temps requis pour accomplir le cycle complet est indéterminé, mais il est raisonnable de croire que l’achèvement est encore trop distancé dans le temps, que d’essayer de le mesurer est simplement une faible tentative d’estimer l’inconnu.

Ne vous méprenez pas, l’accomplissement du Plan Primordial est vraiment la direction
vers laquelle toutes les entités se dirigent. Tandis que les entités se voient accorder le libre arbitre à tous les niveaux à l’intérieur de leur réalité, elles n’ont pas, en tant qu’aspects de la Réalité de la Source, le libre-arbitre de choisir leur ultime destiné. L’origine des entités est l’Intelligence de la Source, et c’est l’Intelligence de la Source qui détermine la destiné autant que l’origine. Elles jouissent également d’une immense latitude de choix pour se propulser elles mêmes de leur origine à leur destiné et d’émerger à nouveau, dans une version dilatée de la Réalité de la Source, avec une vision renouvelée de leur identité. Même les plus hautes représentations que l’instrument humain se fait du Plan Primordial ne se rapprochent pas du profond fondement de celui-ci. Les instruments humains ont recherché les hauteurs du bâtiment, mais demeurent ignorants de la conception de ces fondations.

C’est ici, au plus bas de l’existence que la Source éclate avec SON énergie et se
retire avec SON égalité de maîtrise souveraine. C’est ici que l’égalité se réalise, non pas dans les endroits élevés des vérités relatives logées dans la Hiérarchie, mais dans la partie la plus profonde du plan fondamental des origines et de la destiné de la vie, là où le temps se rejoint lui-même dans l’intemporel.

L’origine et la destiné de l’existence sont la tonalité de l’égalité dans la vie. Écoutez cette tonalité - cette fréquence vibratoire - et suivez-la jusqu’à son fondement à partir d’où toutes choses s’élèvent et retournent. La fréquence de vibration-tonalité d’égalité ne peut être entendue qu’avec le septième sens par l’entité enveloppée dans un instrument humain. Le septième sens peut être développé par les « capsules temporelles » et conduira certaines entités vers leur intériorité ou leur expression centrales.

L’expression centrale est ce qui active le septième sens. Ainsi, avant que vous puissiez entendre la vibration-tonalité de l’égalité, vous devez avoir accès à l’expression centrale. Dans chaque capsule temporelle est encodé un système de langage qui peut conduire l’individu à son expression centrale. Cette expression est cachée car elle est très puissante. Nous conduirons à cette puissance seulement ceux qui en seront dignes.

Considérez ces mots seulement comme des symboles. Souvenez-vous que le langage
est l’outil de la limitation. Ressentir est un antidote à la limitation et permet à l’instrument humain de sauter par-dessus les limites de l’esprit logique et de témoigner en premier du pouvoir sans mot de l’énergie collective individualisée. Ressentez la vérité qui se tient derrière les symboles et qui se lie à cette force-énergie qui vous recherche. Connaissez-la comme une vibration-tonalité-une résonance qui vous attend à chaque recoin de votre vie. C’est le phare de la Vibration de la Source se rassemblant elle-même sous la forme de langage dans le but de vous introduire à un endroit à partir duquel vous pouvez expérimenter la tonalité sans forme de l’égalité. La dérivation de la limitation. Le Langage Primordial de l‘Intelligence de la Source vous accorde la liberté de générer votre plus profonde beauté dans l’expression de la plus haute vérité.

Source : http://www.wingmakers.com/downloads/frenchphil2.pdf


© 1998-2003 WingMakers LLC, Tous droits réservés

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum