RVELATIONS

Notre Poison quotidien, produits chimiques dangereux dans nos aliments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notre Poison quotidien, produits chimiques dangereux dans nos aliments

Message  OYABIO le Mar 15 Mar - 21:43

"Notre Poison quotidien" et qui va passer en France sur ARTE le 15 mars.

Faites qu'un max de personnes regardent ce film le 15 mars sur ARTE.
Privilégions tout ce qui va vers un monde meilleur !

"Notre Poison quotidien", après Le monde selon Monsanto, la journaliste Marie-Monique Robin présente un film sur les produits chimiques présents dans nos aliments... (vidéo).Cliquez sur le lien ci-dessous pour visionner le film

: http://www.cratzy.fr/mediaplayer/000054.html

Vous trouverez aussi dans ce mail

- Comment un enfant de 10 ans ingère 128 substances chimiques par jour avec une nourriture équilibrée diététique non Bio
- Comment les hamburgers ne se décomposent pas...c'est incroyable
- un film de 14 minutes sur la bouffe industrielle et comment on nous empoisonne.
- Comment on empoisonne notre air par les chemtrails. Visionner le film. Vous ne regarderez plus jamais le ciel de la même façon. C'est hallucinant.

Et surtout sachez que des solutions existent. En voici 4 parmi tant d'autres :
- Don José Carmen Garcia Martinez produit des légumes géants et très goûteux. (Chou de 45 kgs,110 tonnes d’oignons par hectare (16 tonnes normalement)...
- Comment 15 jours d'alimentation sans additifs chez des enfants transforment leur comportement.
- un livre passionnant et pratique : " Les micro-organismes efficaces au quotidien" Anne Lorch - Editions Le Souffle d'Or.
(Comment fabriquer soi même les EM, leur utilisation dans les jardins, champs, vergers, dans nos maisons, pour notre santé et celle des animaux...)


Et surtout la semaine planètaire pour un monde meilleur du 18 au 26 juin, où chacun, nous pouvons et devons être acteur :
Visiter The Planetary Week for a better World au : http://the-planetary-week.ning.com/?xg_source=msg_mes_network

DOCUMENTAIRE - Après «Le monde selon Monsanto», la journaliste Marie-Monique Robin présente un film sur les produits chimiques présents dans nos aliments...

Elle n’hésite pas à utiliser le mot «poison» pour désigner les multiples conservateurs, colorants, anti-oxydants, résidus de pesticides et autres produits chimiques qui traînent dans nos assiettes. Pour Notre poison quotidien, elle a enquêté sur les substances chimiques présentes dans l’alimentation. Sont-elles responsables des maladies qui frappent les pays développés (cancers, diabète, obésité, maladies neuro-dégénératives,…)? La réglementation protège-t-elle efficacement les consommateurs ?
Des effets collatéraux au nom du progrès

De la Mutualité sociale agricole (MSA) à l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Marie-Monique Robin a recueilli les témoignages de tous les experts impliqués dans le système de règlementation, la recherche ou l’utilisation des produits chimiques. Et les a mis face à leurs contradictions: les décisions de l’OMS basées sur des études confidentielles fournies par les industriels,l’Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) qui emploie des experts également salariés dans des entreprises utilisant des produits chimiques, les listes de produits cancérigènes du Circ(Centre international de recherche sur le cancer) qui ne correspondent pas aux conclusions de certains de leurs rapports…
« La littérature scientifique est polluée par des études faites sur mesure pour l’industrie », dénonce Marie-Monique Robin. Et lorsque les autorités, Efsa ou OMS, tentent de fixer des limites de consommation des produits chimiques, « doses journalières admissibles » ou « limites maximales de résidus », la complexité de la tâche les transforme en «acrobates des limites»: «Nous sommes dans une société du risque où nous acceptons des effets collatéraux au nom du progrès», analyse Marie-Monique Robin.
Un effet cocktail encore mal connu

Si «la dose fait le poison», il semble qu’aujourd’hui nous ne sachions même plus quelle dose nous ingérons réellement. Les réglementateurs « font de leur mieux », comme l’avoue une experte de la FAO (organisation pour l’agriculture et l’alimentation des Nations unies) mais les controverses autour du Bisphénol A ou de l’aspartame prouvent que leurs effets sur la santé humaine sont encore mal connus ou minimisés. L’«effet cocktail» des centaines de substances mélangées dans l’alimentation est encore plus flou.
> Alors que l’OMS a qualifié d’«épidémie» l’augmentation du nombre de cancers dans les pays développés depuis une trentaine d’années, Marie-Monique Robin veut démontrer qu’il n’est plus possible aujourd’hui de dire que les produits chimiques présents dans l’alimentation n’y sont pas liés. En prenant notamment pour preuve les agriculteurs, victimes «à la source» des produits phytosanitaires, qui sont de plus en plus nombreux à affirmer que les cancers ou les maladies neuro-dégénératives dont ils sont victimes sont causées par les pesticides.

http://www.cratzy.fr/mediaplayer/000054.html


02-12-2010

Un enfant de 10 ans ingère en moyenne 128 résidus chimiques par jour

Dans le cadre du lancement d’une vaste campagne visant à dénoncer le rôle des facteurs environnementaux dans l’actuelle épidémie de cancers, l’association Générations Futures et le réseau européen HEAL (1) ont réalisé une enquête évaluant l’exposition de la population, et plus particulièrement des enfants, via l’alimentation à des substances chimiques susceptibles d’être cancérigènes.

Ainsi, entre juillet et septembre 2010, l'association a acheté dans divers supermarchés des aliments non bio, composant les repas types d'une journée d'un enfant d'une dizaine d'années. Au total, quatre repas et un encas ont été élaborés selon les recommandations du ministère de la santé, incluant 5 fruits et légumes frais par jour, un minimum de trois produits laitiers et un litre et demi d’eau. Des friandises comme un chewing-gum ont été incluses afin de rester fidèle à la réalité.
Au cours de l'analyse de ces repas types, l'attention s'est portée sur diverses substances chimiques, dont les pesticides, mais également sur les éventuels transferts de plastiques alimentaires vers les aliments (phtalates et BPA) ainsi que sur les sous-produits de traitement de l'eau.
Au total, sur l'ensemble de la journée, 128 résidus chimiques ont été détectés, représentant 81 substances chimiques différentes. Ces dernières comptent 42 substances différentes classées cancérogènes possibles ou probables, 5 substances classées comme cancérogènes certaines ainsi que 37 substances différentes dépeintes comme perturbateurs endocriniens (PE). Il est à noter que 28 substances sont classées à la fois possiblement cancérogènes et PE. Du point de vue de la teneur de ces substances, seuls 2 résidus de pesticides sont supérieurs aux LMR (Limites Maximales de Résidus), les autres substances chimiques trouvées étant à des niveaux inférieurs aux différentes normes en vigueur.

Comme le souligne l'association même, cette étude a ses limites dans la mesure où elle se base sur les repas d'une seule journée, composés d'aliments de consommation courante. Mais bien qu'elle ne prétende pas « être parfaitement représentative de la consommation alimentaire française moyenne » et « refléter exactement l'état moyen de la contamination par des substances chimiques des aliments vendus en France », cette enquête a le mérite de dénoncer un problème croissant, à savoir l'ingestion quotidienne de cocktails réunissant de nombreuses substances nocives. Or, le respect des limites légales pour chaque substance chimique prise individuellement n’apporte aucune garantie quant à l’exposition globale.

Face à ces résultats, les associations appellent les représentants à agir afin de réduire l’exposition, notamment alimentaire, de la population aux substances chimiques suspectées d’être cancérigènes et/ou pouvant perturber le système endocrinien. Cette réclamation est d’autant plus légitime que des solutions de substitution existent déjà pour nombre de ces substances, à l’instar du rôle de l’agriculture biologique dans la production d’aliments sans résidus.

24/01/2011 11:16:10
Un nouvel article sur le blog artdevivresain.over-blog.com
Des "humainsburgers" indécomposables...

Message relayé In-dé-com-po-sables!!! Cela commence à se savoir: Les corps "humains" passés à l'état de cadavres ne se décomposent plus... LADVS a mené son enquête et a déjà trouvé, ci-dessous, en…
Pour lire la suite cliquez ici >

COSMETIQUES
Egalement, regardons tout ce que nous mettons aussi sur notre peau. Les produits chimiques des cosmétiques passent la barrière de notre peau et empoisonne nos cellules en profondeur.

Je vous recommande l'excellent livre facile à lire : "la vérité sur les cosmétiques" de Rita STEINS.
www.laveritesurlescosmetiques.com
Cliquez ensuite sur "la recherche INCI",puis cliquez sur "Maintenant c'est parti, commençons notre recherche"
Regardez tous les ingrédients sur vos emballages de cosmétiques sur ce site, et dans ce livre vous aurez toutes les explications. Vous serez souvent étonné, stupéfait, même sur des produits vendus comme naturels , ou avec des ingrédients bio.

Egalement un DVD sur la chimie des cosmétiques "Parce que vous ne valez rien", un film de Olivier Sarrazin.
(A commander chez Dif Diffusion, tel 04 70 99 62 12)


Je vous recommande pour le visage, l'excellente huile de "Rose musquée" (environ 13 euros) ou l'huile d'avocat Bio 100ml pour 13 euros (vous en aurez pour plusieurs mois) sur le site www.huiloreine.fr .C'est de très loin les meilleures huiles pour l'alimentation, car elle sont bio, selectionnées pour leurs saveurs et leurs qualités et pressées à froid en petite quantité, donc l'huile que vous achetez vient d'être pressée il y a peu (L'huile de colza bio est une pure merveille). Ils ont un franco de port. Ils sont de plus adorables et travaillent en conscience.
Vous les retrouverez aussi sur certains salons parisiens bio comme ("Vivre Autrement" du 18 au 21 mars 2011 au parc floral Vincennes, Vivez Nature, Marjolaine)


INCROYABLE sur notre NOURRITURE ! On ne nous dit pas tout !

Un spécialiste nous parle de la nourriture de tous les jours,la nourriture courante: la Bouffe industrielle.

Effrayant de vérités, à voir absolument avant le retrait de ce lien et de cette vidéo. (sous-titré en français).Le lien est en bleu ci-dessous. La fin de la vidéo est très positive.

La seule solution est de manger le plus naturel et BIO possible si nous voulons sauver notre peau, et surtout pour nos enfants.

Voir si vous ne l'avez pas lu l'excellent livre de France GUILLAIN : "Manger bio c'est pas cher" Editions Jouvence : 4,90 euros.

Elle a élevé 8 enfants en bio avec de petits revenus. Il y a une façon de manger bio pour que cela ne coute pas plus cher et surtout vous ferez de plus en plus de grosses économies sur le fait d'être de plus en plus en bonne Santé. Etre malade coûte de plus en plus cher et fait souffrir.


Diffuser au max à tout votre fichier, et surtout à tous ceux qui ne s'interessent pas encore au BIO

GMFT


http://www.dailymotion.com/video/xe8x24_nourriture-le-grand-secret-alex-jon_newsundefined

Et terminons sur le positif, et faisons connaître toutes ces solutions autour de nous

20/08/2010 18:25:07
Un nouvel article sur le blog artdevivresain.over-blog.com
Des légumes géants et sains....

L'Homme qui parle aux plantes Combien pèsent vos choux? Trois kilos? Une misère! Avec Don Carmen ils pèseraient jusqu'à 45 kgs! Don Carmen prouve qu'une autre agriculture est possible...
> Pour lire la suite cliquez ici

Le miracle, c’est Don José Carmen Garcia Martinez qui, avec son amour pour les plantes, les paroles qu’il leur adresse et d’anciennes recettes aztèques, a réussi à cultiver des légumes géants. Il a produit ainsi des choux de 45 kg, des pieds de maïs de 5 m. de haut, des feuilles de blette de 1,5 m. de long, 7 à 8 courges par pied (1 à 2 habituellement), 110 tonnes d’oignons par hectare (16 tonnes normalement). Un journaliste péruvien, Yvo Perez Barreto, est allé trouver Don Carmen chez lui et a raconté tout ce qu’il y a vu. Mais ce n’est pas le seul témoin : l’Université d’agronomie de Chapingo (Mexique), sous l’autorité du Pr Nicolas Cerda, spécialiste des sols, a comparé les résultats de Don Carmen avec ceux obtenus par les méthodes de l’Université sur des terrains contigus. Des ingénieurs du Ministère de l’agriculture mexicain sont venus analyser l’eau, les légumes, les semences et surtout le terrain volcanique de l’agriculteur. Rien de particulier n’a été décelé. Parmi les savoir-faire de Don Carmen, on note : cultiver sans pesticides et multiplier jusqu’à dix fois la production agricole ; utiliser 700 gde fertilisant par hectare, au lieu des 500 kg habituels dans l’agriculture intensive ; cultiver sur terres salées ; créer de nouvelles plantes résistant aux maladies, non transgéniques… au début, sur sa terre presque stérile, il s’asseyait à côté des plantes et leur demandait de l’aider. Don José Carmen est persuadé que c’est grâce à la communication qu’il a établie mentalement avec les plantes qu’il a obtenu ces résultats miraculeux. Pour lui, le secret c’est l’amour qui lui donne cette main verte. Son livre (1) donne des tas de recettes, trucs, qui pourraient révolutionner la planète, tout en changeant la mentalité humaine : l’amour à la place du profit immédiat.

(1) Édition Clair de Terre, 27, rue de l’Abbé-Grégoire, 75006 Paris.

Impressionnant : Comment l'alimentation saine peut changer le comportement des enfants en 15 jours !


Une vidéo de quelques minutes, c'est mieux que de longs discours.
Envoyez ce mail à tous les parents que vous connaissez, à tous les professeurs et éducateurs, à tous les proviseurs d'école, à tout votre fichier.

Plein de personnes se demandent pourquoi tant de violence aujourd'hui chez les jeunes et que faire ? Cela ne fait qu'empirer. Et tant que l'on refusera d'agir sur les causes profondes : l'alimentation empoisonnée qui empoisonne le cerveau, il n'y aura pas beaucoup de solutions efficaces.
Alors que de vraies solutions existent et sont simples.
Les même expériences ont été faites dans des prisons où il y avait beaucoup de violences. Avec une alimentation saine et bio les résultats ont été impressionnants aussi.

Manger bio ne coûte pas plus cher que la bouffe industrielle. Lisez le livre de France Guillain :" Mangez Bio c'est pas cher" Editions Jouvence (4.90 euros)
Elle a élevé 8 enfants en bio avec de petits revenus.




Un nouvel article sur le blog artdevivresain.over-blog.com

Vous recevez cet email car vous vous êtes abonné au blog artdevivresain.over-blog.com
Des tubes à essai ... sur pattes !

Les enfants: les nouveaux cobayes de l'industrie agro-alimentaire "On en crève de la chimie!", on n'arrête pas de le dire, mais la chimie de synthèse ne disparaît pas si vite pour autant...!…
Pour lire la suite cliquez ici


Les micro-organismes permettent de nettoyer rapidement des terres très polluées par les produits chimiques et les métaux lourds entre autre.
Un livre passionnant et pratique : " Les micro-organismes efficaces au quotidien" Anne Lorch - Editions Le Souffle d'Or.
(Comment fabriquer soi même les EM, leur utilisation dans les jardins, champs, vergers, dans nos maisons, pour notre santé et celle des animaux...)


_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html
avatar
OYABIO
Admin

Messages : 1813
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum