RVELATIONS

TOUT ce que l'on ne vous dit pas sur le CANCER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TOUT ce que l'on ne vous dit pas sur le CANCER

Message  OYABIO le Jeu 20 Jan - 10:19

Voir le FILM the IDIOT CIRCLE (en Anglais) http://www.japanesepopsongs.com/idiotcycle/ c'est aussi le site de l'auteur du FILM qui n'est pas distribué en salle, ni sur les chaines de TV....mais cha on s'en doutait un peu....non ?

qui dénonce le CYCLE INFERNAL du CANCER et des GROS, très GROS PROFITS que font certains sur la BETE et donc sur votre dos........et ou celui de vos proches quand ils sont malades....

AUTRE FILM EN anglais : Cancer is Curable NOW - The Must Watch Documentary :

http://www.naturalcuresnotmedicine.com/2014/07/cancer-curable-right-now-documentary-explaining.html

Voir aussi ce LIEN : http://rvlations.forum-actif.info/t35-dca-le-cancer-peut-guerir-le-dca-est-une-molecule-pour-cela

Des CUBAINS ont mis au point une cure ANTI CANCER :

http://www.legrandsoir.info/Un-traitement-miracle-contre-le-cancer-du-poumon.html nouveau médicament contre le cancer du poumon et, éventuellement, de la prostate, du col de l’utérus, et du sein,

source URL de cet article 12633
http://www.legrandsoir.info/Un-traitement-miracle-contre-le-cancer-du-poumon.html


Dernière édition par OYABIO le Sam 6 Sep - 17:18, édité 1 fois

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

la LEET (low energy emission therapy) ces ondes qui soignent le cancer

Message  OYABIO le Mer 12 Sep - 6:30

Source http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/leet-ces-ondes-qui-soignent-le-122541

LEET, ces ondes qui soignent le cancer

Comme on l’a constaté, cela fait des décennies que des scientifiques soupçonnent quelques effets curatifs pour les ondes EM mais comme on ne connaît ni le mécanisme d’action, ni les protocoles les plus efficaces, ces hypothèses ont été mises de côté ou à défaut, laissées entre les mains des charlatans. Néanmoins, des résultats tangibles et sérieux ont été récemment publiés, notamment par des chercheurs dirigés par Boris Pasche de l’Université d’Alabama. Eu égard au contexte polémique associé à ce type de recherche, il est nécessaire de préciser que les expériences relatées ont été effectuées dans un cadre très officiel, avec les précautions d’usage et bien évidemment toute la rigueur scientifique qu’on peut attendre de la part d’un professeur qui publie dans les revues les plus prestigieuses, Science, Nature, Cancer Research, JAMA… et qui est membre de l’académie des sciences américaine.

Avant d’être utilisée en cancérologie, la LEET (low energy emission therapy) fut développée par Boris Pasche afin d’améliorer des patients souffrant d’insomnie. La technique employée utilise un appareil assez fin permettant d’administrer par voie intrabucale des champs électromagnétiques modulés. Le patient reste en position assise pendant quelques heures avec une sorte de cuillère métallique dans la bouche. Pour traiter l’insomnie, la fréquence de modulation est basse, 42.7 hertz, soit trois à quatre fois celle des ondes alpha associées à la relaxation. Une investigation élargie a confirmé les effets de la LEET tout en observant une absence d’effets secondaires. La très sérieuse FDA a conclu que ce dispositif est sûr, ce que confirme la mesure de l’irradiation, cent fois moins que celle produite par l’usage d’un téléphone cellulaire. Après ces succès, Pasche et ses collaborateurs ont essayé de soigner des patients souffrant de cancers jugés incurables, notamment le cancer hépatique métastasé. A noter le contexte épistémologique inhabituel. La plupart des découvertes effectuées en médecine moderne sont marquées par une progression méthodologique standard avec des études in vitro, puis in vivo et enfin sur les sujets humains. Mais dans le cas de la LEET, les résultats ont été observés d’abord sur les patients. Cette méthodologie présente un caractère assez déroutant, ce qui explique la perplexité de la communauté scientifique qui perd ses repères mécanistes. Rappelons cependant que la médecine à l’ancienne se pratiquait sans essai préalable in vitro, de manière empirique, en observant l’évolution des patients. C’était au temps d’Hippocrate, Paracelse ou Mesmer. Quand la médecine se prêtait à des déductions analogiques.

C’est aussi par analogie que Pasche et ses collaborateurs ont forgé l’hypothèse d’une possible réaction des cellules tumorales face aux ondes EM. En utilisant des méthodes de biofeedback, ils ont repéré des fréquences spécifiques en testant les ondes sur 163 patients atteints de cancer. Puis ont proposé à 28 patients un traitement alternatif. Les fréquences de modulation utilisées sont largement supérieures à celles employées pour traiter l’insomnie. Une fourchette de 1000 à 15 000 hertz, avec une onde porteuse générée par un ampli de classe C opérant à 27 MHz. Deux types de résultats ont donc été reportés, d’une part la saisie de fréquences spécifiques comme par exemple 1873 hertz obtenue sur plusieurs types de cancer, foie, pancréas, prostate, sein. Il y a bien une signature magnétique du cancer. Ensuite, des effets thérapeutiques avérés mais contrastées. Des réponses positives certes, mais pas chez tous les patients. Ces résultats laissent perplexes car comme le soulignent ces chercheurs, le mécanisme d’action de ces ondes n’est pas élucidé. Quelques pistes cependant, comme l’activation de processus mettant en jeu la tumeur et les interactions avec le système immunitaire (pour info, des modifications de l’immunité avaient été détecté sur des souris traitées par la machine de Priore il y a quarante ans). Une chose est néanmoins acquise, c’est le caractère systémique de la méthode dont les ondes agissent de manière globale sur l’organisme dans son intégralité. On se situe alors dans un paradigme qui dans son principe se démarque de la médecine contemporaine basée sur des actions chimiques ciblées. Mon avis étant qu’il s’agit là d’une médecine qui n’est plus strictement technique mais qui repose sur un paradigme lié à une essence du vivant actuellement non élucidée.

Après ces résultats prometteurs publiés il y a trois ans, (A. Barbault et al. J. Exp. Clin. Cancer. Res., 28, 51-61, 2009) Pasche et son équipe ont persévéré dans cette voie et publié d’autres travaux confirmant les effets des ondes EM sur le cancer. Une première étude relate une augmentation significative de la survie de patients diagnostiqués comme porteurs d’un hépatocarcinome avancé et traités toujours avec ce dispositif permettant d’administrer par voie intrabucale un champ EM de 27 MHz modulé avec les fréquences spécifiques lié à ce type de cancer. Par ailleurs, les auteurs mentionnent trois cas de patients étudiés lors de la précédente investigation. Deux souffraient d’un cancer thyroïdien métastasé et sont encore vivants après 5 ans de traitement sans que des effets secondaires aient été constatés. L’effet EM se confirme ainsi dans ces essais qui n’en sont qu’aux phases I et II du protocole clinique (FP. Costa et al. British J. Cancer, 105, 640-648, 2011). Ce qui justifie alors la poursuite des essais pour la phase suivante.

Comme il été souligné, le schéma épistémologique est inhabituel et inversé. Et donc, après les tests cliniques sur les patients, il était logique de conduire des études in vitro afin de déceler des effets sur des cellules cancéreuses cultivées, avec en plus des analyses génétiques permettant de détecter des effets sur l’expression des gènes. C’est cet objectif qui a été réalisé par des équipes de chercheurs, toujours sous la direction de Pasche (JW. Zimmerman et al. British. J. Cancer, 106, 307-313, 2012). Les effets des ondes EM sur la division cellulaires étaient connus. Des études avaient déjà montré une diminution de la prolifération de cellules tumorales assortie d’une perturbation de la formation du fuseau mitotique suite à une exposition aux ondes EM. Cette fois, Pasche et ses collaborateurs ont mis en évidence un effet sélectif des fréquences à la fois sur le caractère tumoral des cellules et la spécificité tissulaire. Ainsi, des cellules de cancer du sein répondent à la fréquence spécifique de la tumeur mais ne réagissent pas si on les expose à des fréquences générées au hasard, ou alors à la fréquence spécifique de l’hépatocarcinome. Cette spécificité a été confirmée pour les cellules de foie qui répondent à la fréquence spécifique. Alors que des effets sur le fuseau mitotique ont été conjointement observés, avec une altération de l’expression des gènes. C’est bien cette altération génique qui produit l’inhibition de la prolifération cellulaire. La conclusion est nette. Les ondes EM qui produisent des effets thérapeutiques sont aussi capables d’altérer la prolifération des cellules in vitro en agissant sur le fuseau mitotique et sur l’expression des gènes. Le noyau cellulaire est donc sensible à des ondes EM spécifique. Ce qui selon les auteurs ouvre la voie vers des perspectives thérapeutiques dont on ne peut prédire l’impact. Ce n’est que le début d’un challenge nouveau. D’autres informations indiquent que ce type d’étude se multiplie et que les Russes s’intéressent sérieusement à cette affaire… à suivre

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

un traitement efficace contre le cancer à base de peptides ?

Message  OYABIO le Ven 20 Sep - 17:42

Cuba sur le point de commercialiser un traitement efficace contre le cancer à base de peptides ? http://www.rnv.gob.ve/index.php/cuba-presenta-una-nueva-terapia-eficaz-contra-el-cancer

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle

Message  OYABIO le Mar 15 Oct - 7:15

Source : http://www.chaos-controle.com/archives/2013/10/14/28176300.html

L'arbre Graviola vient des profondeurs de la forêt amazonienne.Des recherches en laboratoire ont montré que des extraits de cette plante miraculeuse peut lutter contre le cancer avec un traitement entièrement naturel qui ne provoque ni nausées, ni perte de poids et ni perte de cheveux, de protéger le système immunitaire et d'éviter les infections mortelles, les personnes se sentent plus forts et plus sains tout au long du traitement, plus d'énergie et améliore la vision de la vie.

Sur internet il suffit de taper «antibiotiques naturels» et immédiatement une avalanche de résultats indiquant : " La Graviola fonctionne à merveille, est une plante qui pourrait nous sauver du cancer"

graviola











Graviola est un petit arbre typique des régions tropicales chaudes caractérisées par de grandes feuilles vertes et des fruits comestibles jaune-vert, vendus sur les marchés d'Amérique du Sud sous le nom de Guanabana et utilisé dans la préparation de certaines boissons.

Les résultats ont permis d'identifier les ingrédients actifs spécifiques appelées Annonaceae acétogénines, les protagonistes des propriétés biologiques de cette plante.

Les résultats encourageants observés dans un court laps de temps a conduit à une expérimentation en plein essor qui compte aujourd'hui plus de 600 études avec d'excellents résultats et qui, malheureusement, n'a pas été accompagnée par une utilisation tout aussi valable dans un cadre cliniquement possible.

Le fruit ressemble à une fragolone vert et sa saveur est agréable. C'est un fruit naturel et sans effets secondaires. Cette plante a de nombreux avantages anti-cancer. C'est également un agent antimicrobien, contre les infections, les infections bactériennes et fongiques, abaisse la pression artérielle, il est utilisé pour les troubles de la dépression, le stress et nervosité

Depuis 1976, Graviola s'est avéré être un tueur de cancer extrêmement puissant dans 20 tests de laboratoires indépendants.Une étude publiée dans le Journal of Natural Products, suite à une enquête similaire menée par l'Université catholique de Corée du Sud a déclaré que Graviola peut tuer sélectivement les cellules cancéreuses du côlon avec une capacité supérieure à 10.000 médicamenst de chimiothérapie couramment utilisé comme l'Adriamycine.

Le rapport de l'Université catholique de Corée du Sud a déclaré que Graviola pouvait cibler sélectivement les cellules cancéreuses, laissant intactes les cellules saines, contrairement à la chimiothérapie, qui visent indistinctement toutes les cellules qui se reproduisent activement et provoque des effets secondaires souvent dévastateurs, des nausées et perte de cheveux chez les patients cancéreux.

graviola1










Une étude menée à l'Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) a récemment découvert que les feuilles de l'arbre Graviola tuer les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines et sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon. Le corossol (son nom en anglais), connu en Italie comme le fruit de Graviola est donc un remède miracle (et naturel) pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie.

Les tests de laboratoire effectués depuis 1970 ont montré son efficacité, et tuer les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris le côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas, et est jusqu'à 10.000 fois plus forte en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l'Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer. Contrairement à la chimiothérapie, le composé extrait de «l'arbre Graviola seulement tue les cellules cancéreuses sans nuire aux cellules saines.

Une importante société pharmaceutique américaine a alors investi près de sept ans à essayer de synthétiser deux des ingrédients anti-cancer Graviola. Mais il n'a pas été possible de synthétiser en aucune façon les ingrédients actifs de Graviola contre le cancer. L'original tout simplement n'a pas pu être reproduit. Il n'y avait aucune façon dont la société pharmaceutique en question avait été en mesure de protéger leurs propres intérêts, et récupérer l'argent investi dans la recherche. Cette société pharmaceutique a abandonnée le projet et a alors décidée de ne pas publier les résultats de ses recherches

Le National Cancer Institute a effectué la première recherche scientifique en 1976. Les résultats ont montré que les feuilles et les tiges de Graviola se sont révélés efficaces pour attaquer et détruire les cellules malignes. Inexplicablement, les résultats ont été publiés dans un rapport interne, mais jamais rendus publics.

Source : http://voceuniversale.myblog.it/archive/2013/07/27/la-pianta-che-combatte-il-cancro-e-di-cui-nessuno-parla-5535319.html
Publié par : chaos-contrôlé


_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUT ce que l'on ne vous dit pas sur le CANCER

Message  OYABIO le Mar 15 Oct - 7:26


_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUT ce que l'on ne vous dit pas sur le CANCER

Message  OYABIO le Mar 15 Oct - 8:14


A sea cucumber extract kills 95 percent of breast cancer cells and shrinks lung tumors
Source : http://www.naturalnews.com/042506_sea_cucumber_breast_cancer_cells_lung_tumors.html

NaturalNews) A new study has shown that sea cucumber extract kills up to 95 percent of breast cancer cells, 90 percent of melanoma cells, 95 percent of liver cancer cells and 88 percent of lung cancer cells in vitro. The extract also stimulates the immune system against cancer and impedes key processes required for metastasis. While the science behind this is very new to Western medicine, the sea cucumber has been used in Chinese medicine for centuries.

Sea cucumber extracts potently kill multiple cancer cell lines
In previous studies, extracts of sea cucumber have demonstrated potent cytotoxicity against pancreatic, lung, prostate, colon, breast, skin and liver cancer cells as well as leukemia and gioblastoma. Researchers have identified a key compound responsible for sea cucumber's anti-cancer properties: a triterpenoid known as frondoside A.

A new study has now confirmed the anti-cancer effects of frondoside A at a whole new level. In the lab, it has killed up to 95 percent of ER+ breast cancer cells, 90 percent of melanoma cells, 95 percent of liver cancer cells and 85-88 percent of three different lines of lung cancer. But the benefits of this compound don't just stop at directly inducing programmed cell death (apoptosis). It also inhibits angiogenesis (the ability of tumors to grow new blood vessels to get their food) and stops cancer metastasizing by impeding cell migration and invasion. Even more intriguing is the ability of frondoside A to activate our immune system's natural killer cells to attack cancer cells. This has been shown for breast cancer in particular but may also apply to all cancers, because it involves the immune system and not cancer cells directly. This may partially explain why frondoside A was so effective at shrinking lung tumors in mice that it rivaled chemo drugs in performance.

Lung tumor shrinkage that rivals chemo drugs - without the side effects
Frondoside A is potently cytotoxic to three different types of lung cancer in vitro, including NCI-H460Luc2, LNM35 (non-small cell lung cancer) and A459 (epithelial adenocarcinoma). And when given to mice with xenografted human non-small cell lung cancer, it shrank the tumors by 40 percent in 10 days. This compares very well with the shrinkage of 47 percent obtained with a standard chemo drug. But the similarities between the two compounds stop there. The chemo drug used in this study is known to damage DNA and carry potent negative side effects, such as kidney damage and immunosuppression, and it may actually induce leukemia in the patient. Frondoside A, however, actually stimulates the immune system, potently kills leukemia cells and produced no visible side effects in the mice, according to the researchers - all at a fraction of the price of chemo. But the most impressive part of this study was that this was achieved at a very small dose of frondoside A - equivalent to less than a single milligram for an adult human weighing 75 kilograms. It is also noteworthy that frondoside A given together with the chemo drug shrank the tumor by a remarkable 68 percent.

The future of sea cucumber as a natural medicine for cancer
Sea cucumber extract is a highly promising natural medicine for cancer. There are currently two clinical trials using it (with other natural extracts) against myeloma and multiple myeloma, but more trials against breast and lung cancer are clearly called for, as a start. In the meantime, dried and powdered sea cucumber is available in North America in over-the-counter health supplements aimed at inflammatory conditions (such as arthritis), because sea cucumber also happens to be a rich source of chondroitin.



_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

L’imposture de la chimiothérapie

Message  OYABIO le Jeu 28 Nov - 17:46

Le Dr Glenn Warner, décédé en 2000, un des plus grands spécialistes du cancer aux États-Unis disait :
« Nous avons des geants chimico industriel à plusieurs milliards de dollars qui tue les gens juste pour un gain financier en plus. Leur idée de recherche est de voir si deux doses de poison valent mieux que trois doses de poison ».

Lien d'origine:
http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/actualites-s...

Une étude découvre accidentellement l’imposture de la chimiothérapie

Les tumeurs cancéreuses se développent plus rapidement après une chimio. Des chercheurs de Washington ont découvert par hasard la vérité mortelle sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont difficiles à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Selon l’étude, la chimiothérapie induit la libération d’une protéine (WNT16B) dans les cellules saines qui aide à encourager la survie et la croissance des cellules cancéreuses.

La chimiothérapie est inutile dans le traitement et la guérison du cancer. Inutile et même dangereuse si on en croit les découvertes de cette étude, le traitement chimio active plutôt la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée.

On savait déjà que les traitements à base d’une chimio n’étaient qu’une vaste escroquerie, mais avec cette étude nous pourrions en avoir la preuve irréfutable. Non seulement la chimiothérapie, qui est la méthode standard de traitement du cancer aujourd’hui, est, selon l’étude un fiasco total. Publiées dans le journal Nature Medicine, les choquantes découvertes qui, sans surprise, ont été ignorées de la communauté scientifique dominante, éclairent en détails la manière dont la chimiothérapie obligent les cellules saines à libérer une protéine qui en réalité alimente les cellules cancéreuses et les fait prospérer et proliférer.

Voir la vidéo ci dessus : Le Dr. André Gernez dénonce depuis des décennies le scandale du siècle

Chimio & ADN, une liaison fatale

Comme si cela ne suffisait pas, la chimio endommage également l’ADN des cellules saines de façon irréversible, préjudice à long terme qui persiste longtemps après la fin du traitement par chimio. L’action combinée de la destruction de cellules saines et la promotion de cellules cancéreuses fait techniquement de la chimiothérapie plus un protocole de création de cancer qu’un protocole de traitement cancéreux, par définition, fait qui devrait retenir l’attention de quiconque est personnellement impliqué, soit pour lui-même en ayant un cancer, soit parce qu’il connaît quelqu’un d’autre qui en est affecté.



Quand le WNT16B (la protéine) est sécrétée, elle interagirait avec les cellules cancéreuses proches et les ferait grossir et se multiplier, mais le plus important c’est que ces mêmes tumeurs deviennent plus résistantes à une thérapie ultérieure.


Le Dr Glenn Warner, décédé en 2000, un des plus grands spécialistes du cancer aux États-Unis disait :
« Nous avons une industrie à plusieurs milliards de dollars qui tue les gens juste pour un gain financier. Leur idée de recherche est de voir si deux doses de ce poison valent mieux que trois doses de ce poison ».


Éviter la chimiothérapie augmente les chances de retrouver la santé


Cela signifie que la technique toute entière de la chimiothérapie est totalement sans valeur, et qu’elle est en fait au complet détriment du patient cancéreux. Celui qui cherche vraiment à guérir d’un cancer évitera la chimio, et recherchera une voie alternative. Laquelle peut comprendre les traitements alternatifs du Dr Gerson ou la cure de Breuss ou les aliments et nutriments anti-cancer comme le curcuma, ou encore des traitements à base de fortes doses de vitamine C et la vitamine D….


Une étude similaire publiée l’année dernière révélait déjà que toute manipulation dirigée contre les tumeurs peut par inadvertance augmenter le nombre de tumeurs métastatiques, c’est ce qui tue les patients au bout du compte, cette autre étude a conclu que les drogues anti-cancer, qui sont habituellement données en même temps que la chimiothérapie engendrent des métastases.
Source : naturalnews.com

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html

OYABIO
Admin

Messages : 1805
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUT ce que l'on ne vous dit pas sur le CANCER

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum