RVELATIONS

Abductions et synchronicités, ce qu'ils révèlent sur nous et la Realité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Abductions et synchronicités, ce qu'ils révèlent sur nous et la Realité

Message  OYABIO le Sam 25 Avr - 10:52

Bonjour, je vous propose pour réflexion cet article , qui est une synthèse à lire dans son entièreté et qui est selon moi une des plus pertinente que j 'ai lue et tout a fait dans la continuité de ce que nous proposons sur Antahkarana !

Nicolas Dumont a écrit:
Cependant, force est de constater que, pour beaucoup d'expérienceurs plus ils s'ouvrent, plus ils entrent en contact avec une dimension plus vaste et plus riche de l'expérience et au-delà, de la vie. Et plus en retour il déploient leur surface de relation avec ces êtres. Certains abductés se retrouvent même à ne plus percevoir de séparativité entre eux et ces êtres, comme si ces êtres étaient eux-mêmes. Au fur et à mesure de l'intégration et de l'évolution de l'abducté, on observe alors généralement émerger chez lui une connexion avec la nature plus profonde, un sentiment d'interconnectivité, le développement de capacités psi, une sensibilité artistique, etc. tout ce qu'on observe également chez les expérienceurs d'états de conscience non ordinaires bien intégrés : NDE, OBE, thérapie transpersonnelle ou chamanique, etc. Tout ce qui, à mon sens, participe du processus d'individuation de la conscience (Jung).

source http://antahkarana.forumzen.com/t119p255-impact-initiatique-du-phenomene-ovni#29228

Psychologue clinicien, psychothérapeute transpersonnel
Vice-Président du CERO France [13]
Psychologue du Réseau des cliniciens de l'INREES
Nicolas Dumont est également membre du CIERPP (Comité d'illusionnistes pour l'expertise des phénomènes paranormaux) et psychologue à l'INREES (Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires). Il s'est spécialisé dans la pratique des états modifiés de conscience (hypnose ericksonnienne, respiration holotropique, focusing, emdr...) et l'accompagnement des personnes vivant des expériences dites "extraordinaires" ou "exceptionnelles". Sur ce dernier point, il développe sa réflexion autour de la relation entre expériences extraordinaires, psychologie et psychopathologie...
Après une pratique d'une dizaine d'année en institutions du secteur médico-social (pédopsychiatrie, toxicomanie, etc.), il travaille aujourd'hui en cabinet libéral à Vendôme (41), où il reçoit en psychothérapie des enfants, adolescents, adultes, couples et familles. Il anime également des groupes de respiration holotropique.


C'est la lecture de l'excellent article de P. Solal, publié sur ce site sous le titre de « Grammaire de l'Inconscient », et qui fait suite à la parution de l'ouvrage collectif "Ovni et Conscience", qui m'a donné l'impulsion d'écrire le présent article. Ces écrits épousent en effet mes hypothèses de travail, c'est pourquoi je me propose, selon mes propres axes réflexifs, de les partager avec la réflexion commune. Il est formidable et édifiant de constater que quand une idée flotte dans un champ de conscience, plusieurs psychés la captent et la ramènent pour lui donner corps dans le monde via leur propre perspective. Je crois en effet que tout cela nous permet de construire un cadre conceptuel plus propice pour aborder l'ufologie, mais au-delà, pour appréhender la réalité dans laquelle nous vivons et ainsi renouer un dialogue réenchanté avec la Vie : Il y a en effet urgence à proposer de nouvelles pistes dans un monde mental qui s'assèche de toute vie, tant dans notre environnement externe (extinctions de masse, appauvrissement écologique, etc.) qu'à l'intérieur même de notre humanité... si tant est que cette distinction dedans/dehors soit réelle [1].

Je vais dans cet article prendre un peu de hauteur et ne pas traiter directement des abductions en elles-mêmes, mais de ce que j'en retire comme implications théoriques sur les relations entre conscience et réalité. Je présenterai ailleurs les observations sur lesquelles reposent mes conclusions.

Mes observations cliniques rejoignent celles d'autres chercheurs tels que J. Mack, B. Hopkins, D. Jacobs, C. Malanga, etc. ou en France, avec les journalistes M.T. De Brosses ou S. Allix. Pour ma part, j'axe mon approche clinique des abductions en reliant ces expériences à la vie psychologique du sujet qui les vit. J'approche ces expériences de la même manière que toute autre expérience transpersonnelle, mais en incluant le fait de l'interaction avec des entités exogènes dans notre niveau de réalité.

Un aspect m'est ainsi apparu rapidement : et ces expériences sont objectivables, et elles relèvent d'un discours analogique, rejoignant en cela l'idée de « grammaire inconsciente » proposée par P. Solal. Le parallèle avec un phénomène tel que la synchronicité, qui suit cette même structure, m'est ainsi apparu clairement dès ma première analyse de cas d'abduction.

Je précise un postulat de départ qui ne sera pas discuté dans cet article : l'« abduction » relève d'une expérience qui, en l'état de mes recherches, et en rejoignant les cliniciens tels que J. Mack, n'est : ni une paralysie du sommeil, ni une hallucination (ou une hallucinose), ni un rêve lucide, ni de la fabulation, ni une expérience de nature psychologique (souvenir écran d'un trauma infantile ou récent, fantasme, etc.)...

Cela n'empêche pas que ces dernières expériences existent malgré tout, mais, pour être clair, si un récit d'abduction relève d'une paralysie du sommeil interprétée par le sujet comme une abduction, alors ce n'est pas une abduction : c'est une paralysie du sommeil ! Même chose, une bouffée délirante aigüe (BDA) à thématique ufologique n'est pas une abduction mais une BDA... (même si une abduction peut aussi engendrer chez un sujet fragile une BDA !)

Ce que l'on nomme « abduction » relève classiquement de l'expérience subjective d'enlèvement par, disons, des « entités ufologiques ». J’accole volontairement ces deux termes pour spécifier la relation entre les entités et les ovnis (« entité non humaine » est en effet trop vague) tout en laissant ouverte les hypothèses quant à leur nature et leur origine (extra-terrestre, inter-dimensionnel, intra-terrestre, nous-même ( « dans le futur ? » comme dans le film Interstellar), Gaïa, système de contrôle (Jacques Vallée), etc.).

Si l'abduction concerne le récit d'enlèvement, il est cependant trop étroit pour contenir tant la complexité que l'évolution des scénarios. J. A. Hyneck a nommé RR4 (rencontre rapprochée du 4ème type) la catégorie plus vaste de rencontre ufologique dans laquelle entrent : les abductions, les contacts, les simples observations d'entités ufologiques, la rencontre de « men in black », etc. A défaut d'un terme plus adapté, je conserve cependant le terme d'abduction pour le moment.

1- J'invite au passage le lecteur à lire le roman du philosophe Denis Marquet : Colère, ed. Livre de Poche (2003) Qui met parfaitement en scène cette question d'un désordre écologique comme écho d'un désordre psychospirituel : ce qui est dedans est dehors, et réciproquement.

​1. Hétérogénéïté des expériences d'abduction

Le premier constat que je fais est l'hétérogénéité des expériences d'abduction, qui évoque le contact avec différents niveaux de réalité perçus par différents niveaux de conscience. Le spectre des expériences s'étend en effet du contact direct et matériel avec une entité ufologique vécu en état normal de conscience (jusqu'à évidemment l'état de choc (ontologique) lié à une telle rencontre) à une expérience d'enlèvement dans le monde « astral ». Il arrive que certains abductés passent d'enlèvements physiques à des enlèvements « psychiques » en corrélation avec des expériences de sorties hors du corps.

L'expérience peut sembler arriver comme un cheveu sur la soupe dans l'histoire du sujet, imprimant une bifurcation dans sa vie psychique (à la manière de Bertrand qui surprend une entité dans sa cuisine en pleine nuit et parfaitement éveillé ou de Béatrice, poursuivie avec son père par un ovni jusqu’à leur maison où s'en suivra une abduction). Elle peut aussi bien s'intriquer à la vie psychique du sujet et se produire de manière synchronistique et dans une grammaire psychique propre au sujet qui la vit (comme Sonia [2] dont l'expérience d'abduction ressemble à une chambre d'écho de ses expériences psychologiques et de ses éveils psychospirituels). Il semble aussi que selon les circonstances et les formes d'entités, le plan de réalité et l'état de conscience dans lequel se déroule la relation soient différents, comme si à tel état de conscience correspond tel niveau de réalité (même si cela n'est sans doute pas si catégorisable). L'état de conscience peut se modifier spontanément ou via une induction (par le sujet lui-même, un tiers [3] ou les entités), ouvrant alors la porte à un contact. Dans certains cas, il apparaît évident que « l'endroit de la rencontre » n'est ni complètement psychique, ni complètement matériel : j'approfondirai cette idée en fin d'article.

2. Etats de conscience et niveaux de réalité

Stanislav Grof [4] pose 2 pôles dans les états modifiés de consciences : l'état de conscience hilotropique (hilé = matière ; trepein = orienté vers), qui est l'état de veille ordinaire nous permettant d'entrer en relation avec le plan matériel de la réalité. De l'autre côté du spectre, il place l'état de conscience holotropique ((holos = Tout ; trepein = orienté vers), qui trouve son acmée dans l'expérience transcendantale où l'Ego du sujet se fond dans une identification à une unité cosmique consciente.

On peut imaginer un curseur se baladant entre ces 2 pôles d'états de conscience, nous permettant d'entrer en relation avec d'autres plans de réalité, comme une radio se calant sur différentes stations (ou restant parfois dans des zones intermédiaires, captant différentes stations à la fois !).

Les travaux de Rick Strassman sont en cela intéressants : Ce chercheur a mené ses études sur la DMT, qui est la substance active de l'ayahuasca (plante psychotrope utilisée dans le chamanisme amazonien), mais qui, au-delà, est naturellement présente partout dans la nature. Je ne vais pas résumer ici ses travaux, je renvoie le lecteur intéressé à son ouvrage passionnant [5]. Je retiens pour mon propos cette observation : de nombreux sujets, après une injection de DMT, vivent une expérience de contact avec des entités ufologiques, proche d'une abduction. Est-ce à dire que les abductés seraient sensibles à leur propre DMT (produite naturellement dans le corps) en lien avec une glande pinéale peut-être plus poreuse que celle de la plupart des gens ? En effet, la glande pinéale est moins sensible à notre propre DMT du fait qu'elle est recouverte d'une fine couche calcique. Je rappelle que Strassman ne conclue pas que les abductions soient une expérience psychologique, mais pense que la conscience peut être projetée dans d'autres espaces via la DMT alors même que le corps, lui, reste dans notre dimension.

Voir plus (liens, suite, et autres infos, sur le site source
http://antahkarana.forumzen.com/t119p255-impact-initiatique-du-phenomene-ovni#29228


Dernière édition par OYABIO le Sam 25 Avr - 16:04, édité 2 fois

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html
avatar
OYABIO
Admin

Messages : 1813
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

L’espace-temps, la conscience, les extraterrestres et les ovnis

Message  OYABIO le Sam 25 Avr - 11:37

ICI Un message des Wingmakers

" Nous sommes ce que vous deviendrez. Vous êtes ce que nous avons été. Ensemble, nous sommes ce qui définit l'âme humaine. Notre nom, traduit dans votre langue, est WingMakers (Les Faiseurs d’Ailes). Nous sommes profondément pénétrés de la Lumière de la Source Première. Vous vivez dans une lumière plus faible qui a été réduite pour vous recevoir. Nous apportons le Langage de l'Unité dans cette lumière plus faible pour que vous puissiez voir comment vous deviendrez unifiés à une nouvelle structure cosmologique dont vous ne pouvez pas même imaginer l'architecture et la splendeur."


La Cinquième Interview du Dr Jamisson Neruda (MàJ 18/12/14)

http://www.etreplus.fr/pages/annonce.php?p=&t=a&id=28220

La cinquième Interview du Dr Jamisson Neruda révèle une tromperie fondamentale qui touche l’humanité au niveau de toutes les dimensions de la vie. Cette tromperie, c’est que notre réalité tridimensionnelle  et la conscience que nous en avons, ont été programmées afin d’être perçues comme vraies alors qu’il n’en est rien.

C’est manifestement une affirmation hardie qui n’est pas faite à la légère.

Dans la cinquième Interview, le Dr Neruda explique quelles sont  les forces qui sont derrière cette tromperie ; quel est leur programme d’intentions, comment l’humanité a été asservie,  depuis qu’elle a  été trompée jusqu’à maintenant,  et ce que l’on peut faire à ce sujet.

C’est, cela  se comprend, une histoire qui dérange.

Après tout, l’histoire révèle une vérité dans laquelle les humains sont les hôtes biologiques d’êtres infinis, maîtrisés par un programme de tromperie, élaboré par des entités provenant d’une autre dimension.

L’humanité n’a pas conscience que nous vivons dans une réalité planifiée qui inclut … TOUT.

Au cours des quinze dernières années, des individus ont écrit et parlé à propos de certains aspects de cette tromperie : des membres de la communauté scientifique, tels que Hermann Verlinde, Robert Lanza, Leonard Susskind,  Gerard t’Hooft, et James Gates ; des  techniciens , comme l’ingénieur de la NASA Thomas Campbell ; dans une perspective plus philosophique, sont intervenus des auteurs tels que Nick Bostrom et Anthony Peake ; des documents scientifiques ont aussi été publiés concernant ce nouveau domaine de définition de la réalité, comme : ‘’L’univers sous contraintes, une simulation numérique’’, par Beane, Davoudi et Savage.  Ces individus et d’autres comme eux font l’hypothèse d’une conception programmée de l’univers au moyen de mathématiques ou d’une programmation informatique.

Ce sujet est pratiquement interdit, réservé aux penseurs et aux théoriciens.

Cela choque les gens de manière significative, plus que les discussions sur les OVNIS ou les conspirations gouvernementales, parce que c’est si essentiel, c’est notre vérité. Et la seule conclusion logique que nous pouvons tirer est que nous sommes prisonniers de cette trompeuse vérité (ou réalité) ; cela rend toute réalité perçue comme un laboratoire et nous sommes des rats de laboratoire qui ne se doutent de rien.

Du point de vue spirituel, de nombreux mystiques et fondateurs religieux ont déclaré que notre perception de l’univers, tout comme l’univers lui-même, sont une illusion. Ce thème reste constant dans les écrits spirituels et religieux à travers les âges et bien que les mystiques manquent de vocabulaire scientifique pour définir l’étendue de cette illusion, ils ont néanmoins compris que nous, en tant qu’individus, menons notre vie à travers un monde illusoire que les scientifiques sont de plus en plus nombreux à décrire comme une réalité programmée. La question qui ressort  alors est : qui, ou qu’est-ce qui,  élabore le programme de notre réalité et pourquoi ?

C’est à cette question que la Cinquième Interview du Dr Neruda tente de répondre; elle s’exprime en des termes compréhensibles pour les non-initiés. Il est compréhensible que ceux qui ont un acquis scientifique ou religieux  trouveront  ce discours difficile voire impossible à admettre. Dr Neruda ne cherche pas à convaincre quiconque. Il présente simplement une histoire ; comment les événements sont arrivés, pourquoi,  où est-ce que cela tente de conduire l’humanité, et le plus important, comment nous pouvons – nous tous – interrompre cette programmation.

Cette interview n’est pas concentrée sur le domaine scientifique. La science qui soutient l’Hologramme de la Tromperie n’est pas fondée sur les mathématiques et la physique de notre espace – temps. Sa complexité et sa sophistication sont bien au-delà de notre entendement habituel, de sorte que toute tentative de description en termes scientifiques est impossible à entreprendre. Même si c’était possible, cela ne ferait seulement que brouiller la véritable importance de cette information dans un vocabulaire mystérieux et dans des mathématiques.

Le vrai but de la Cinquième Interview du Dr Neruda n’est pas de définir scientifiquement l’Hologramme de la Tromperie, mais plutôt de dire comment nous pouvons nous affranchir de sa présence envahissante et illusoire. Dans cette interview, le processus du Souverain Intégral est décrit en détail, et vous êtes invités à lire attentivement pour entendre et comprendre ce dont il s’agit. Ce processus est véritablement le centre de la Cinquième Interview.

Quelle que soit la perspective philosophique que vous souhaitez rattacher à cette information, conservez à l’esprit qu’elle est partagée dans un esprit d’unité et d’égalité et que le processus du Souverain Intégral est une pratique d’expérience incontestable.

Aussi choquante pour la pensée que puisse apparaître cette histoire et l’échiquier de la réalité ainsi qu’elle est décrite ici, ce sont les adaptations du comportement humain qui sont le véritable objet de cette révélation. Les matériaux des Wingmakers ne sont pas orientés vers la connaissance ou l'expérience spirituelle ; ils sont dédiés aux nouveaux comportements qui soutiennent le déploiement en cours du processus du Souverain Intégral sur la terre au sein de l’espèce humaine.

C’est vraiment ce processus et son expérimentation qui font l’objet de cette interview.

Que vous croyiez ou non à l’existence de l’Hologramme de la Tromperie, le processus du Souverain Intégral reste à votre disposition comme un outil dans votre vie quotidienne.  

en lire plus ici si vous le souhaitez ? (Anglais) mais sans doutes des traductions Françaises en cherchant bien

Source https://www.wingmakers.com/content/neruda-interviews/


Dernière édition par OYABIO le Sam 25 Avr - 16:09, édité 1 fois

_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html
avatar
OYABIO
Admin

Messages : 1813
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

THE MATRIX OF ILLUSIONS

Message  OYABIO le Sam 25 Avr - 11:52


_________________
L'élégance du Temps est celle qui démêle les structures de l'Espace qui ont masqué l'Amour à lui même (James des WINGMAKERS)

http://mysthyc.hautetfort.com/archive/2007/05/29/sciences-occultees.html
avatar
OYABIO
Admin

Messages : 1813
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : SA VOIE

Voir le profil de l'utilisateur http://rvlations.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abductions et synchronicités, ce qu'ils révèlent sur nous et la Realité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum